Blog Palmer International

Peut-on pacser une entreprise et un candidat ?

La vie de l'entreprise, comme celle de ses salariés, épouse les évolutions de la société et s'adapte en permanence à ses changements.

La phase d'engagement qui suit celle du recrutement n'échappe pas à la règle : différents types de contrats matérialisent cette union.

Ce qui laisse un grand nombre de possibilités aux heureux élus !

*****

Il était un temps où se marier était la norme

« Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître »

Salariés et entreprises signaient des contrats à durée indéterminée, à charge pour eux de vivre heureux ensemble : l'entreprise se développait et le collaborateur construisait sa carrière selon un plan qui faisait tacitement partie du contrat.

Ce mode opératoire s'inscrivait dans une démarche de long terme. Même si ce n'était pas forcément pour la vie, la relation était faite pour durer, s'épanouir et constituait un modèle qui satisfaisait les deux parties.

Maintenant, l'horizon, c'est deux ans

« Dès que le vent soufflera »

Certains jeunes qui arrivent sur le marché du travail ont vu leurs parents travailler dur pendant 40 ans et se faire licencier de façon parfois douloureuse en guise de remerciement pour leur fidélité. Le modèle ne fait plus rêver, il ferait même plutôt fuir …

S'il existe toujours une clientèle pour la trilogie « CDI – sécurité – prêt au logement », beaucoup de ceux qui arrivent sur le marché du travail optent pour une formule qui privilégie leur liberté.

L'entreprise propose une mission bien d'avantage qu'un poste

« Il est libre Max »

« Casser les silos », « travailler en mode projet », le monde du travail est lui aussi en plein bouleversement. Cette flexibilité que les candidats recherchent, l'entreprise est prête à lui offrir.

La séduction ne s'exerce plus dans le même registre et le discours a changé : l'engagement ne repose plus sur un profil de poste figé dans le temps, mais sur une mission définie avec un objectif et un timing précis.

L'entreprise recrute désormais comme elle travaille : en mode projet

« Ma petite entreprise »

Ce mode de fonctionnement existe déjà : cela fait longtemps que les ESN placent des candidats sur des missions précises à durée déterminée. Le développement des technologies de l'information permet aux entreprises d'accompagner le départ de leurs collaborateurs sans pour autant perdre la mémoire.

On observe que dans les écoles aussi, on fonctionne par modules : les formations prédisposent à un fonctionnement identique en entreprise. Même si c'est encore marginal, la question est de savoir si c'est une tendance de fond.

Les jeunes veulent faire leurs propres traces dans la poudreuse

« Les neiges du Kilimandjaro »

Beaucoup sont flexibles, adaptables, et n'ont plus peur. Ils privilégient souvent les startups ou les entreprises agiles. Ils refusent les carcans et les parcours déjà tracés sur les pistes trop bien balisées.

Ceux-là aiment avoir la main. Etre autonomes : prestataires plus que salariés de l'entreprise où ils travaillent, ils souhaitent demeurer libres de ne pas être d'accord, de partir, de changer. Dès lors, peut-être leur avenir se trouve-t-il dans les multiples formes d'indépendance : auto entreprise, portage salarial, intérim, management de transition … Et d'autres solutions peut-être à venir.

DRH et cabinets plus que jamais la main dans la main

« La non demande en mariage »

Les DRH ont besoin de s'adapter et les entreprises d'être accompagnées. Les cabinets sont là pour apporter des idées et des solutions sur mesure : trouver l'expert correspondant aux besoins de l'entreprise mais aussi valider son engagement selon la forme qui convient le mieux au deux.

Le plus important pour nous, c'est d'être connectés au marché en permanence, rester attentif et équitable pour conduire nos deux clients, à défaut d'autel, dans une relation engageante et profitable.

0
Meilleurs Voeux 2019 !
Les entreprises retrouvent le banc de l’Ecole

Sur le même sujet:

L'utilisation de ce site implique l'utilisation de cookies nécessaires à son bon fonctionnement. Ils sont stockés 60 jours.