Blog Palmer International

Les grands-mères meurent toujours trois fois

Les grands-mères meurent
toujours trois fois
« Mon vélo n'avait plus d'essence » !

Excuses douteuses, absences inexpliquées, fuites précipitées, renoncements in extremis …

Le monde du recrutement doit aussi affronter le manque de respect et l'incapacité des candidats à assumer leurs choix. Autant de comportements que nous devons apprendre à anticiper et à gérer.

*****
On respecte un homme qui se respecte soi-même (Balzac).
La société évolue et le comportement des candidats avec elle. Renoncer à un poste, changer d'avis, signer ailleurs ou bien se faire récupérer par son employeur, sont des situations qui sont courantes et n'ont rien de dramatiques. Nous les comprenons parfaitement.
Nous pouvons tout entendre de nos candidats car notre métier est aussi d'assurer la continuité du dialogue entre nos deux clients : l'entreprise et le candidat. Pour cela, nous avons besoin de savoir : une fausse excuse ou une dérobade mal gérée et c'est tout l'équilibre de la relation qui est abîmé. Et durablement car le monde est petit.

Qui veut faire quelque chose trouve un moyen, qui veut ne rien faire trouve une excuse
(proverbe arabe)
Le cabinet est à la fois la clé de voûte et le garant de la relation entre l'entreprise qui recrute et les candidats qu'il lui présente. Pour jouer pleinement son rôle d'intermédiaire, un dialogue permanent, sans naïveté et en toute transparence, s'instaure avec l'entreprise.
Celle-ci doit intégrer les réalités, parfois dures et toujours fluctuantes, du marché. Ainsi, une promesse d'embauche, notamment pour une fonction commerciale, ne garantit pas que le candidat l'honorera.

Il est facile de recruter mille soldats, mais il est difficile de trouver un général (Proverbe chinois)
Ainsi, certains candidats renoncent au dernier moment, générant déception et perte de temps. Ces complications peuvent être anticipées.
La relation étroite que le cabinet crée avec chaque candidat nous renseigne sur ses motivations, ses hésitations, ses freins, sa situation au sein de son entreprise actuelle ou les autres propositions émanant de concurrents. C'est en toute connaissance de cause que nous l'accompagnons tout au long du processus de recrutement, ce qui nous permet de limiter au maximum le risque de "casse".

"Quand tu prends confiance en la confiance, tu deviens confiant" (Jean-Claude Vandamme)
La première composante d'une relation transparente, c'est la confiance. Avec le candidat comme avec l'entreprise, elle se construit au fil d'un dialogue qui permet au consultant de questionner le candidat pour bien le connaître, anticiper ses réactions, imaginer ses envies pour envisager sa situation dans sa globalité, comprendre les enjeux auxquels il est confronté et les éléments qu'il va privilégier.
En contrepartie, le consultant est transparent avec le candidat sur les avantages et les inconvénients d'un poste ou d'une entreprise. La confiance ne peut qu'être partagée.

Je privilégie la vitesse à la précision, car le coût d'un retard dépasse de loin celui d'une erreur (Percy Barnevik)
Si le recrutement peut s'apparenter à un sport de combat, le rythme est une des conditions de la victoire. Le mouvement rassure sur un processus actif qui illustre le besoin et le désir de l'entreprise de mener le recrutement à son terme dans des délais raisonnables. Il donne une image favorable de l'entreprise et témoigne d'une dynamique positive et d'un fonctionnement performant.
Une entreprise réactive incitera un candidat à l'être tout autant. Au contraire, un processus qui s'enlise et se traîne de rendez-vous en rendez-vous crée de l'incertitude et du doute.

Le rôle du cabinet est de décrypter les risques chez ses candidats et de vous préparer à ces situations. Là encore, l'écoute et l'échange sont nos meilleures garanties, pour l'entreprise comme pour le candidat.
0
Un professionnel reconverti en vaut deux. Vrai ou ...
La bande annonce du recrutement

Sur le même sujet:

L'utilisation de ce site implique l'utilisation de cookies nécessaires à son bon fonctionnement. Ils sont stockés 60 jours.