Blog Palmer International

La carte senior remonte en tête de train

La carte senior remonte en tête de train

Les séniors remontent dans le train de l'emploi

Nous serons tous, un jour, le plus tard possible, un senior.

Même pour les plus jeunes, c'est un horizon lointain qui se rapproche inévitablement.

Heureusement, la vie professionnelle ne s'arrête pas à 55 ans.

*****

L'emploi c'est comme un train

Une locomotive et trois wagons : la loco c'est l'économie et la croissance, le wagon de tête, ce sont les juniors, le wagon du milieu, c'est la voiture bar où tout le monde veut avoir sa place et le troisième, c'est le wagon de queue, où personne ne veut aller. Autant dire que quand on devient senior et qu'on ne veut pas rester à quai, on s'installe là où il y a de la place.

Qu'est-ce qu'un sénior ?

On ne se réveille pas un affreux matin avec une carte vermeil dans la poche de son pyjama et un aller simple pour Pôle Emploi. L'âge compte bien sûr et le cap des 55 ans est un seuil, surtout psychologique, qui n'empêche pas votre billet d'être valable pour la suite du voyage. On n'est pas senior, on le devient et ça dépend de beaucoup de choses.

AD-AP-TA-BI-LI-TE

Si vous voulez éviter de vous prendre un TGV dans la face à 55 ans, adaptez-vous. Certes l'Etat encourage l'embauche et le maintien au travail des seniors mais devoir son emploi à un quota serait une première cause de renoncement et de « senioritude ». Refuser le wagon de queue, c'est d'abord un état d'esprit, une envie : sénior, on le devient d'abord dans sa tête.

5 bonnes raisons pour continuer à voyager en première classe

  • Ne dites jamais : « vivement la retraite », vous arriverez en avance.
  • Soyez souple et flexible : il y a forcément une offre pour vous.
  • Restez techniquement au top : maîtrisez les outils numériques et collaboratifs.
  • Ecoutez et faites preuve d'agilité : gare à l'aigreur et aux certitudes excessives.
  • Acceptez les contraintes : elles accompagnent les avantages.

Vous êtes l'Orient Express

L'expérience ne s'acquiert qu'avec l'âge, surtout pour des métiers où elle est synonyme de vécu : gestion de crise et de déraillement, diversité des événements et des hommes rencontrés procurent un vécu, un recul et une maîtrise de ses émotions qui sont la marque des collaborateurs confirmés, charismatiques et rassurants. Vous êtes une valeur ajoutée même si vous avez compris qu'il vous faudra faire plus d'effort qu'un autre pour prendre le bon wagon.

A quoi aspire-t-on après 55 ans ?

Votre égo est apaisé, vos compétences déjà reconnues : vous adhérez à un projet avec l'envie de transmettre, vous n'êtes pas en train de bâtir un plan de carrière. Si votre qualité a un prix, il importe d'être flexible et à l'écoute, sans se dévaloriser pour ne pas générer de la suspicion.

Senior un jour … hyper senior le lendemain

L'âge moyen du départ à la retraite recule et atteindra 67 ans pour beaucoup de cadres, accrochant un nouveau wagon peuplé d'hyper seniors au train de l'emploi. Cela tombe bien, la machine, dopée par la croissance, redémarre et va vous transporter.

Alors si vous avez plus de 55 ans, vous avez encore la vie professionnelle devant vous …

0
Choisir entre deux offres n'est pas forcément un c...
Deux de couple avec barreur

Sur le même sujet:

L'utilisation de ce site implique l'utilisation de cookies nécessaires à son bon fonctionnement. Ils sont stockés 60 jours.