Blog Palmer International

La bande annonce du recrutement

La bande annonce du recrutement

Quoi de plus simple que de rédiger une annonce de recrutement ?
Le titre, le lieu, le salaire, quelques détails sur le poste, ajoutez trois mots clés …
Assaisonnez, mélangez, servez … Et voilà comment gâcher une recette inratable !
*****

Une bonne annonce embellit le goût des convives en leur palais, réalise l'équilibre entre douceurs et saveurs et courtise l'imagination de vos candidats. Elle cultive les bons ingrédients et les accommode avec élégance.
Le Chef, c'est le cabinet de recrutement
Et le chef a dit : « le client ne doit pas rédiger l'annonce. Trop d'affect, trop d'arguments à développer et d'envie de bien faire qui alourdissent la recette ».
A vouloir trop faire de la communication, vous ne faîtes plus de recrutement ! A trop soigner votre marque employeur, c'est la mayonnaise qui ne prend pas et la potion magique tourne au vinaigre. En revanche, le client est roi : sans vous cuisiner, il est essentiel que le chef comprenne vos attentes et en tire la substantifique moelle afin de composer le menu.

Un maximum de candidats pour trouver la bonne carte
Notre recette correspond à une exigence : générer le plus de CV possibles car le cabinet de recrutement est un goûteur professionnel, un maître queux de l'aiguillage, capable de dénicher une anguille dans une botte de CV : c'est ainsi que nous vous apporterons, sur un plateau, les profils intéressants qui font les bons collaborateurs, même s'ils ne sont pas en recherche active.
Les offres d'emploi ne se parcourent plus en feuilletant le journal. Pour la génération Google, c'est open-bar et en trois clics la candidature est envoyée. S'ils rentrent leurs critères de recherche, les automates font le tri plus sûrement qu'un guide Michelin pour sélectionner les bonnes adresses. Il faut donc cueillir le candidat avec délicatesse et habilité.

La toque est un tic
Avec l'indispensable "chapô" qui précède l'annonce, nous jetons quelques lignes pour attraper de beaux poissons : le secteur d'activité, la taille de l'entreprise, ses ambitions. L'annonce, c'est l'effet miroir du CV : dans un précédent article, nous incitions les candidats à ne pas tout dire dans leur curriculum, ainsi l'annonce n'est qu'une prise de contact, un faire-part destiné à inviter le maximum de bons candidats. Faites-les saliver avec le descriptif des responsabilités, le management d'équipe, les perspectives d'évolution et gardez le plat de résistance pour l'entretien.

A profils rares, menu exceptionnel
Pour certaines fonctions, la liste d'attente est longue, il faut donc mitonner de bons petits plats pour allécher cette population qui ne veut pas s'embêter à lire des annonces inintéressantes. On s'appliquera alors à la faire saliver en étant plus généreux sur le contenu de l'assiette : pourquoi choisir votre table plutôt que la tablette du concurrent ? Le contexte, les compétences, les responsabilités, les missions, les opportunités … Ces différents ingrédients doivent refléter une parfaite connaissance du poste et de son environnement pour séduire les candidats.

Et pour servir les clients comme les candidats, le sommelier me souffle qu'un Château Palmer réaliserait l'accord parfait.

0
Les grands-mères meurent toujours trois fois
Choisir entre deux offres n'est pas forcément un c...

Sur le même sujet:

L'utilisation de ce site implique l'utilisation de cookies nécessaires à son bon fonctionnement. Ils sont stockés 60 jours.